collège et lycée privés Paris | établissement scolaire d’enseignement catholique sous contrat avec l’état

Un peu d'histoire

Collège et Lycée Privés Saint Sulpice

L'établissement qui accueille aujourd'hui plus de 850 collégiens et lycéens s'inscrit dans une longue tradition. II a été créé a la fin du règne de louis XIII, en 1637, par le curé de la paroisse de Saint Sulpice, l'abbé Olier. Mais c'est à partir de 1688 que l'école paroissiale Saint Sulpice prend une importance considérable. En effet, cette année là, l'Institut des Frères des Ecoles chrétiennes, fondé en 1681-1682 par Jean Baptiste de la Salle, prend en charge ce qui n’est encore qu’une école de quartier. Naturellement, Jean Baptiste de la Salle en devient le directeur et aussitôt il met en pratique des méthodes pédagogiques novatrices pour l'époque. Jean Baptiste de la Salle accorde une grande importance à l'enfant, à l'adolescent en tant que personne. II met en place une pédagogie personnalisée. II commence à façonner 1'âme de cette maison, qui est devenue depuis celle de tant d'élèves.

Photo de classe du Collège et Lycée Privés Saint Sulpice Paris

Les méthodes de Jean Baptiste de la Salle font merveille et bientôt Saint Sulpice compte 1100 élèves repartis en 14 classes situées rue Princesse, rue du Bac, rue de Vaugirard, rue Saint-Placide et rue Monsieur le Prince. En 1695, son ouvrage, La conduite des Ecoles, expose les méthodes mises en œuvre à Saint Sulpice. Pour beaucoup, Jean Baptiste de la Salle est un modèle. II sera canonisé en 1900. En 1951, le pape PIE XII le proclame patron des Educateurs.

Dans la première moitié du XVIIIème siècle, 1'école connait nombre de difficultés mais la ténacité des Frères permet a Saint Sulpice de retrouver dès 1748 son aura et plus de 1000 élèves répartis dans les 14 écoles implantées sur le territoire paroissial.

La révolution, la seconde, celle de 1792, ferme Saint Sulpice. Les Frères sont pourchassés. La terreur s’abat sur le quartier comme sur la France. Les massacres de septembre font rage. A deux pas de l’établissement actuel, rue de Vaugirard, 116 prêtres sont égorgés dans le couvent des Carmes dont on peut encore voir aujourd'hui la chapelle qui se trouve dans l'enceinte de l'Institut catholique.

La tourmente révolutionnaire passée, la paix civile revient peu à peu. Le Directoire veut réconcilier les Français. La plus belle place de Paris, qui fut aussi place de la Révolution et où se trouvait la guillotine, devient «place de la Concorde» mais il faut attendre 1810 pour que Saint Sulpice réapparaisse dans un petit local, rue du pot-de-fer, l'actuelle rue Bonaparte. Saint Sulpice renait alors, puis se développe.

En 1851, l'abbé Hamon est nomme curé de la paroisse Saint Sulpice. II a le souci de 1'éducation chrétienne des enfants et des jeunes gens. II parvient à rassembler les fonds nécessaires pour l’acquisition d'un terrain afin d'y construire une école digne de ceux qu'elle reçoit. Sur le terrain acheté, et que l'établissement occupe aujourd'hui, 1'abbé Hamon entreprend la construction de différents locaux, dont le bâtiment A, achevé en 1859.

Photo de classe du Collège et Lycée Privés Saint Sulpice Paris

En 1906, en raison des lois sur les Congrégations et de la loi de Séparation des Eglises et de l'Etat, Saint Sulpice doit faire face à de nouvelles difficultés. Les Frères ne peuvent plus enseigner mais le curé de la paroisse Saint Sulpice, 1'abbé Letourneau et l’Association André Hamon, créée en cette même année 1906, parviennent a lever toutes les difficultés et l'Ecole Saint Sulpice continue de vivre.

En 1936, Saint Sulpice ouvre une section secondaire. L'école prend une dimension nouvelle. Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, la vétusté des locaux mais aussi la montée des effectifs amènent la direction de l'Etablissement à proposer à l’Association André Hamon un projet de rénovation des constructions. Ce projet, mené à bien entre 1957 et 1967, est à l'origine du Bâtiment B. Dans le même temps et jusqu'à nos jours, d'importants travaux d'aménagement ou de restauration ont été entrepris dans tous les locaux par les directeurs successifs : Henri Houtin, Guy Ring, le Père Vaillant, M. Sabardin, et depuis 2009 par M. LEGAL.

En 1980, le lycée Saint Sulpice ouvre les cours du soir. L'objectif essentiel est de donner une seconde chance à des jeunes gens qui ont quitté le système scolaire classique et qui souhaitent reprendre leurs études secondaires et passer le baccalauréat. Cette initiative est à rapprocher des Cours dominicaux de Jean Baptiste de la Salle. Le lycée Saint Sulpice n'a pas failli à la mission que lui traçait son illustre directeur du temps de Louis XIV : donner ou redonner aux jeunes, à tous les jeunes, aux plus petits comme aux plus grands, mais surtout aux plus humbles, confiance en eux-mêmes et une perspective d'avenir.

Les élèves d'aujourd'hui peuvent être fiers de leur collège ou de leur lycée. Ils ont en héritage tout un patrimoine de détermination et générosité auquel ils se doivent de faire honneur.

Collège et Lycée Privés Saint Sulpice