collège et lycée privés Paris | établissement scolaire d’enseignement catholique sous contrat avec l’état

Dyslexie

Collège et Lycée Privés Saint Sulpice

Accueil des Elèves Dyslexiques à Saint-Sulpice: à partir de la 6ème

  • Contact : Adeline MADERT, Directrice Adjointe

Selon notre propre expérience, certains jeunes dyslexiques réussissent à obtenir le diplôme de bachelier. Nombreux sont les établissements scolaires qui accueillent des élèves dyslexiques sans qu'il existe une structure adaptée. Notre projet en revanche, cherche à intégrer certaines catégories de ces jeunes dans des classes normales de Collège et de Lycée et par conséquent à consentir à l'effort pédagogique indispensable.

Conditions d'admission

Les candidats doivent poursuivre la rééducation. Dans le cas contraire, les possibilités de progrès scolaire de ces candidats se verraient très diminuées. Sans exclure la possibilité de bénéficier d'une rééducation à l'intérieur de l'établissement, notamment en classe de Sixième, nous préférons que le jeune poursuive sa rééducation auprès de l'orthophoniste habituel.

Organisation des horaires

La classe de Sixième a besoin d'un traitement particulier en raison de son statut de classe d'observation ; mais aussi de par la double difficulté que peut éprouver un enfant qui, en plus de sa dyslexie, doit quitter le régime propre à l'école primaire pour s'adapter aux méthodes du Secondaire. Outre son intégration, nous estimons que le jeune dyslexique a besoin de réussir sa première année de collège. Nous proposons donc une intégration très progressive dans le groupe - classe. Ainsi les élèves concernés bénéficient de classes à effectifs réduits (18 élèves) dans les niveaux de Sixième et de Cinquième.

Suivi personnalisé des élèves dyslexiques

Un dossier de suivi de l'élève dyslexique est constitué où, à partir des difficultés relevées par les tests initiaux et par les observations cumulées des enseignants, on consignerait au fil de la progression scolaire les tactiques les plus appropriées dans chacune des matières où le jeune éprouve une difficulté. Un tel suivi personnalisé garantit la cohérence de toutes les mesures dont le jeune fait l'objet.

Une réunion de synthèse ou bilan, entre le tuteur, l'orthophoniste qui suit l'élève, les enseignants et la conseillère d’orientation-psychologue de l'établissement. Le but essentiel étant d'harmoniser les actions éducatives et rééducatives ainsi que d'établir pour chacun de ces élèves les critères de passage en classe supérieure ou, le cas échéant, de changement de filière.

Un contact privilégié avec les parents des élèves en difficulté. Ils sont souvent en proie aux incertitudes et animés d'un sentiment d'échec face à ces enfants-là. La nécessité de les rassurer, de les aider à croire dans les possibilités de leurs enfants fait partie des facteurs conditionnant toute réussite.

Volonté de travailler en réseau d'établissements

Il nous semble important qu'un travail de réseau soit réalisé avec des établissements techniques et professionnels susceptibles d'accueillir nos collégiens qui ne pourraient pas préparer un baccalauréat général. Il est important que les parents de ces jeunes, déjà dans le désarroi, soient aidés dans leurs démarches d'orientation.

L’établissement est aussi membre fondateur et accueille en ses locaux la Fédération des Etablissements accueillant des Elèves Dyslexiques (F.E.E.D.).

Grâce à ces moyens mis en place par des équipes motivées, les élèves en situation de réussite, pourront découvrir, sous un jour positif, l'activité scolaire dont les contraintes, clairement évaluées, deviendront les fondements du «plaisir d'apprendre».

Comment réussir ses études malgré la dyslexie ?

Anne-Christine OZOUT, ancienne Directrice-Adjointe du Collège a participé à une émission très intéressante sur la dyslexie sur Europe 1 de 14h à 15h30 (émission de la journaliste Héléna MORNA). Nous vous proposons de l’écouter en utilisant ce lecteur ou en vous rendant sur les « podcast Europe 1 ».

Texte alternatif



Collège et Lycée Privés Saint Sulpice