collège et lycée privés Paris | établissement scolaire d’enseignement catholique sous contrat avec l’état

Dyslexie

Collège et Lycée Privés Saint Sulpice

Le projet « dyslexie » : de la sixième à la troisième

Contact : Adeline MADERT, Directrice Adjointe


Le Collège Saint-Sulpice accueille, dans une atmosphère familiale, des élèves venus d'horizons divers, dans le respect de chacun. Il se veut ouvert à tous ceux qui acceptent d'être des acteurs de leur projet, sans se tromper eux-mêmes.

Notre but est qu’à l’issue du collège, les jeunes dyslexiques aient acquis les méthodes de travail nécessaires à la poursuite de leurs études et trouvé les compensations qui leur sont propres. Certains poursuivront leurs études en lycée d’enseignement général à Saint Sulpice et obtiendront un Bac L, ES ou S. D’autres choisiront un parcours technologique ou professionnel dont le rythme de travail et la quantité des restitutions écrites leur seront plus adaptés. Nombreux sont les établissements scolaires qui accueillent des élèves dyslexiques sans qu'il existe de structure spécifique. Notre projet en revanche, cherche à intégrer ces jeunes dans des classes classiques de Collège et de Lycée et par conséquent à consentir à l'effort pédagogique indispensable.

Conditions d'admission

Les candidats doivent poursuivre la rééducation car nos adaptations pédagogiques ne la remplacent pas ; les enseignants ne sont ni des orthophonistes ni des ergothérapeutes. La possibilité de bénéficier d'une rééducation à l'intérieur de l'établissement, notamment en classe de Sixième, existe si l'orthophoniste ou l’ergothérapeute habituel(le) se déplace. Du fait des effectifs restreints, la présence d’AVS mutualisée n’est pas toujours effective, même avec une notification de la MDPH.

Organisation des horaires

La classe de Sixième a besoin d'un traitement particulier en raison de son statut de classe d'observation ; mais aussi de par la double difficulté que peut éprouver un enfant qui, en plus de sa dyslexie, doit quitter le régime propre à l'école primaire pour s'adapter aux méthodes du Secondaire. Outre son intégration, nous estimons que le jeune dyslexique a besoin d’être particulièrement accompagné et mis en confiance pour cette première année de collège. Ainsi les élèves concernés bénéficient de classes à effectifs réduits (15 élèves) dans les niveaux de Sixième et de Cinquième et d’aménagements quant à leur vitesse d’exécution, à leur fatigabilité, à leurs difficultés d’apprentissage du langage écrit. Les classes de 4ème et 3ème bénéficieront de dédoublements aussi nombreux que possibles.

Suivi personnalisé des élèves dyslexiques

Si l’élève bénéficie d’un PPS, une réunion de synthèse (ESS), est organisée chaque année. Elle réunit l’élève, ses parents, l’enseignant référent du rectorat, l'orthophoniste et éventuels autres thérapeutes qui suivent l'élève, la direction et le professeur principal ou un enseignant de l’équipe pédagogique. Le but essentiel étant d'harmoniser les actions éducatives et rééducatives ainsi que d'établir pour chacun de ces élèves l’évolution des aménagements déjà en cours et ceux qu’il faudrait mettre en place. Ces réunions permettent aussi de travailler l’orientation adaptée à un parcours scolaire de réussite.

Sinon, un PAP est constitué (ou poursuivi si déjà mis en place au primaire). Le professeur principal, en lien avec la famille, à partir des difficultés relevées par les tests initiaux et par les observations cumulées des enseignants, y consigne au fil de la progression scolaire les aménagements les plus appropriées dans chacune des matières où le jeune éprouve une difficulté. Un tel suivi personnalisé garantit la cohérence de toutes les mesures dont le jeune fait l'objet.

Les parents sont souvent en proie aux incertitudes et animés d'un sentiment d'échec face à leur enfant qui rencontre des difficultés d’apprentissage. Un contact privilégié avec l’équipe éducative permet de les rassurer, de trouver des solutions pour rendre l’élève plus autonome, de les aider à croire dans les possibilités de leur enfant ce qui fait partie des facteurs conditionnant toute réussite.

Volonté de travailler en réseau d'établissements

Un travail de réseau est réalisé avec des établissements préparant aux baccalauréats technologiques et/ou professionnels susceptibles d'accueillir nos collégiens pour lesquels ces parcours seraient plus adaptés. Il est important que les parents de ces jeunes soient particulièrement aidés dans leurs démarches d'orientation.

Grâce à ces moyens mis en place par des équipes motivées, les élèves en situation de réussite, pourront découvrir, sous un jour positif, l'activité scolaire dont les contraintes, clairement évaluées, deviendront les fondements du « plaisir d’apprendre ».

Collège et Lycée Privés Saint Sulpice